Mon message à l’Ouest : Israël doit stopper son agression !

J’écris cet article à destination des lecteurs de l’Ouest, à travers tout leur spectre politique et social, tandis que la machine de guerre israélienne continue de massacrer mon peuple dans la bande de Gaza.

À ce jour, près de 1000 personnes ont été tuées, dont près de la moitié sont des femmes et des enfants. La semaine dernière, le bombardement de l’école de l’UNRWA (Agence de secours et de travaux des Nations Unies) dans le camp de réfugiés de Jabalya a été l’un des plus odieux crimes imaginables, alors que des centaines de civils avaient abandonné leurs foyers et cherché refuge auprès de l’agence internationale avant d’y d’être impitoyablement bombardés et attaqués par Israël. Quarante-six femmes et enfants ont été massacré dans cet attentat odieux, et de nombreuses autres personnes ont été blessées.

Tout le monde sait que le retrait d’Israël de la bande de Gaza en 2005 n’a pas mis fin à son occupation, ni par conséquent à ses obligations internationales en tant que puissance occupante. Il a continué de contrôler et de dominer nos frontières terrestres, maritimes et aériennes.

L’ONU a confirmé que entre 2005 et 2008, l’armée israélienne a tué près de 1250 Palestiniens dans la bande de Gaza, dont 222 enfants.
Pour l’essentiel de cette période, les passages de la frontière sont restés fermés de manière impitoyable, n’étant autorisées à passer que des quantités limitées de nourriture, de fuel industriel, d’alimentation pour les animaux et quelques autres articles de première nécessité.

Malgré tous les efforts pour le dissimiler, les élections de Janvier 2006 qui ont vu victoire du Hamas avec une majorité substantielle sont à l’origine de la guerre criminelle d’Israël contre Gaza. Ce qui s’est ensuite produit, c’est qu’aux côtés d’Israël les États-Unis et l’Union européenne ont uni leurs forces dans une tentative d’annuler la volonté démocratique du peuple palestinien.
Ils ont d’abord tenté d’inverser le résultat en faisant obstacle à la formation d’un gouvernement d’unité nationale, puis en créant un véritable enfer pour le peuple palestinien à travers l’étranglement économique.

Le lamentable échec de toutes ces machinations a finalement conduit à cette guerre odieuse. L’objectif d’Israël est de réduire au silence toutes les voix qui expriment la volonté des Palestiniens, pour ensuite imposer ses propres conditions pour un règlement final en nous privant de notre terre, de notre droit à Jérusalem comme capitale de notre futur État palestinien et en privant les réfugiés du droit de retourner dans leurs foyers.

En fin de compte, l’état de siège imposé sur la bande de Gaza, qui manifestement viole la quatrième Convention de Genève, a interdit la plupart des fournitures médicales de base pour nos hôpitaux. Il a empêché la livraison de carburant et la fourniture d’électricité à notre population. Et en plus de toute cette barbarie, Israël leur a refusé la nourriture et la liberté de mouvement, même pour se faire soigner.

Cela a conduit à la mort qui aurait pu être évitée de centaines de patients et à une hausse sans discontinuer de la malnutrition chez les enfants.

Les Palestiniens sont consternés de voir que les membres de l’Union européenne ne considèrent pas ce siège obscène comme une forme d’agression. Malgré les preuves accablantes, ils affirment sans vergogne que le Hamas est à l’origine de cette catastrophe sur le peuple palestinien car il n’aurait pas renouvelé la trêve.
Pourtant, demandons-nous, Israël at-il honoré les termes du cessez-le-feu négocié sous médiation de l’Egypte en Juin ? Il ne l’a pas fait. L’accord prévoyait une levée du siège et la fin des attaques en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Alors que nous respections totalement nos engagements, les Israéliens ont persisté dans le meurtre de Palestiniens dans la bande de Gaza ainsi qu’en Cisjordanie, au cours de ce qui devint connu sous le nom de l’année de la paix d’Annapolis.

Aucune des atrocités commises à l’encontre de nos écoles, universités, mosquées, ministères et infrastructures civile ne nous dissuadera de vouloir conquérir nos droits nationaux. Sans aucun doute, Israël pourrait démolir toute construction dans la bande de Gaza, mais il ne pourra jamais briser notre détermination et notre ténacité à vouloir vivre dans la dignité sur notre terre.

Certes, si rassembler des civils dans un bâtiment pour ensuite les bombarder ou utiliser des bombes au phosphore et des missiles ne sont pas des crimes de guerre, alors qu’en est-il ? Combien d’autres conventions et traités internationaux les sionistes israéliens doivent-ils violer avant qu’il leur faille rendre des comptes ? Il n’y a pas de capitale dans le monde d’aujourd’hui où les gens libres et honnêtes ne sont pas indignés par cette brutale oppression.

Ni la Palestine, ni le monde ne sera le même après ces crimes.
Il n’y a qu’une seule voie à suivre. Notre condition pour un nouveau cessez-le-feu est claire et simple. Israël doit mettre fin à sa guerre criminelle et au massacre de notre peuple, lever totalement et sans condition son siège illégal de la bande de Gaza, ouvrir tous nos passages frontaliers et se retirer complètement de la bande de Gaza.

Après cela, nous considérerons les options futures.
Pour terminer, les Palestiniens sont un peuple qui lutte pour se libérer de l’occupation et pour la création d’un État indépendant avec Jérusalem comme capitale, et pour le retour des réfugiés dans les villages d’où ils ont été expulsés.
Quel qu’en soit le prix, la poursuite des massacres perpétrés par Israël ne brisera ni notre volonté ni notre désir de liberté et d’indépendance.

Ismaïl Haniyeh
, Premier Ministre du gouvernement de Gaza
The Independent

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Je doute, n'y a-t-il pas une contradiction entre :

"Combien d’autres conventions et traités internationaux les sionistes israéliens doivent-ils violer avant qu’il leur faille rendre des comptes?"

et

"pour la création d’un État indépendant avec Jérusalem comme capitale"

Selon le plan de partage de 1947, Jérusalem a bien un statut international géré par l'ONU, non?

Si Ismail appelle Israel a respecter les plans internationaux, lui s'assoit dessus...

Il ne vaut pas mieux que les autres...

Mohammed Said a dit…

a défaut d'avoir une Jerusalem au statut international géré par l'ONU dans la réalité, il vaut mieux demander la partie arabe pour les palestinien.

C'est pas à un palestinien qu'on va vendre les résolutions de l'onu, 60 résolution contre israel n'ont rien changé alors effectivement, ils peuvent se permettre de s'asseoir déçu. En attendant les nazisraeliens ont encerclé Jérusalem de 2 grosses colonies qu'ils sont occupés à joindre pour rendre tout partage impossible (malgré la non reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'israel par 196 pays de l'onu sur 198 y comprit les américains).

Comment? avec toutes les informations dont on dispose, les gens ne savent pas encore que les palestiniens (pragmatiques qu'ils sont, eux!) ne demande que la partie arabe de Jérusalem pour capital alors que les israeliens la veulent sans partage.

On ne compare pas la merde avec le diamant, bien sur qu'Ismael est beaucoup mieux que les autres, lui, n'est pas un collabo, lui défend son peuple, lui représente la résistance, la droiture, la responsabilité, la fierté palestinienne. Contrairement à ses homologues nazisraeliens qui passent leurs temps dans les tribunaux pour des histoires de corruptions ou avant celui la, pour crime de guerre (sharon & co)ou même ces raclures du régime de vichy/ramalah sous l'autorité du chien nommé abbas du fatah

C'est un crime de faire des jugements sur des gens quand on ne se donne même pas la peine de prendre connaissance des détails de leurs positions.

Mohammed Said a dit…

Ismael haniye représente pour nous les nouveaux abdelkrim alkhattabi, omar mokhtar, l'emir abdelkader, alyende, che guevarra et ceux comme eux qui ont lutté contre l'impérialisme et la colonisation

Anonyme a dit…

Bravo Mohammed, je ne pourrais pas mieux dire !

Simon a dit…

Et bien dans ce cas je suis un criminel...

Si ce que tu dis est vrai, au temps pour moi...

Mais n'empêche, Ismaïl dis bien "Jérusalem comme capitale", et comme il s'adresse aux pauvres petits Occidentaux sionisés, il aurait pu préciser "mais seulement l'Est", il aurait pu passer pour quelqu'un qui veut la paix...

Tu le compares à des Abdel Kader, Allende, ou le Che...Si tu le penses...Moi personnellement le fait qu'il laisse massacrer son peuple sur place pendant que lui se planque, me fait plutôt penser à un célèbre moustachu dans une ville allemande du milieu des années 40'(idéologie mise de coté bien sur)...

Il défend son peuple? Dis moi en quoi s'il te plait?

Mohammed Said a dit…

Ismael Haniyé peut préciser pendant des années, vous n’entendrez quand même que ce que vous voulez entendre. Il a été diabolisé et donc mis hors circuit. La propagande sioniste consiste a diaboliser tout interlocuteur qui se présente pour des négociations, cela a été le cas avec l’OLP, le fatah, l’autorité palestinienne, yasser arafat pour finir avec le Hamas. Israel ne considère ‘que’ mahmoud abbas comme interlocuteur valable car elle l’a choisi sur base de ses positions modérées et sa transigeance en cas de négociations. Le problème c’est qu’en 4 ans d’abbas, israel n’a fait aucune concession, la colonisation a progressé ainsi que les check-point, la palestine reste contrôlé par israel en ce qui concerne ses frontières terrestres, maritime et son espace aérien, et le nombre de palestiniens dans les geôles israeliennes ont aussi augmentées, israel a continué à perpétrer des assassinats politiques ciblés. La pauvreté à augmenté dans les territoires palestiniens pendant le mandat d’abbas alors qu’il reconnait israel, qu’il reconnait les accords passés et qu’il a déposé les armes.
israel s’est même donné le luxe de poignardé la démocratie palestinienne en ne reconnaissant pas le résultat des élections et en kidnappant 50 parlementaires du Hamas empêchant le parlement de fonctionner depuis ce jour là. La seule concession qu’israel a fait en faveur d’abbas s’est libérer une centaine de militants du fatah et leur a fournit des armes pour qu’ils s’entretuent entre frère palestinien. VOILA LA PERFIDIE ET LE VRAI VISAGE D’ISRAEL
Ségolène royal à dit le 13 janvier 2009

‘’’Marek Halter a rencontré à Damas Khaled Mechaal, le chef du Hamas, à la veille du déclenchement de l’offensive israélienne. Celui-ci lui a dit, rapporte-t-il, que le Hamas qui prônait jadis dans sa Charte la destruction pure et simple de l’Etat d’Israël, était aujourd’hui « prêt à un accord sur la base des frontières de 1967 ». Qu’est-ce que cela signifie ? Une reconnaissance de facto de ce que le Hamas appelle désormais « l’entité israélienne ». Ce n’est pas – pas encore – une reconnaissance de droit de l’existence de l’Etat d’Israël et de son droit à la sécurité mais, dit Marek Halter, « c’est une avancée », qui rappelle d’ailleurs celle jadis accomplie par l’OLP. Cette reconnaissance nécessaire, n'est-il pas vain d’en faire un préalable absolu à toute discussion alors qu’elle devra faire partie du package si l’on en vient enfin à des négociations sérieuses, équitables parce que respectueuses des droits des deux peuples et impliquant leurs représentants tels qu’ils sont et non tels que les uns ou les autres les voudraient a priori ?’’’ http://www.segoleneparis.fr/node/5735

Pour ton info : Abdelkrim alkhattabi s’est livré à l’occupant français et espagnol pour éviter en échange un carnage de sur les civils, résultat : Les rifains furent le premier peuple à subir les bombardements à l’arme chimique par des armées sur des civils. Ils bombardèrent les villages et les marchés faisant des dizaines de milliers de morts civils et contaminèrent la terre qui recèle aujourd’hui encore des traces qui contaminent et rendent malade les gens aujourd’hui encore.

Les français ont fait de même en Algérie, ils terrorisaient les villageois qui soutenaient l’émir pour les punir, impossible de recenser le nombre de civils mort à cette époque.

Alyende, même chose, les américains ont soutenu la droite nationaliste à la guerre civile faisant des milliers de morts civils.

Le résistant ou la direction de la résistance n’est pas responsable des crimes de guerres et contre l’humanité commis par l’occupant. Et Il est absolument stupide de croire qu’en tant de guerre les chefs vont gentiment allez s’exposer comme des cibles devant l’occupant pour lui faire plaisir.
Faire le rapprochement entre le petit moustachu d’Allemagne qui se planque après avoir occupé les 2 tiers de l’europe occidentale et orientale et après avoir été à l’origine d’une guerre qui a fait plus de 60 millions de victimes EST UN AUTRE CRIME.
ISMAEL HANIYE N’A OCCUPé AUCUN PAYS, IL EST Né DANS UN CAMP DE RéFUGIéS , IL LUTTE POUR LIBERER SA TERRE D’UN OCCUPANT QUI NE RESPECTE NI LA LOI DE DIEU,NI CELLE DES HOMMES MAIS SEULEMENT CELLE DES ANIMAUX. LES PALESTINIENS SE FAISAIENT MASSACRER BIEN AVANT QUE LE HAMAS N’EXISTE, BIEN AVANT QUE DES TUNNELS ET DES ABRIS NE SOIENT CREUSéS.

Je peux pardonner l’ignorance mais je ne pardonne jamais la mauvaise foi

Ismael Haniyé défend son peuple en prenant ses responsabilités, en faisant les choix difficiles et les sacrifices nécessaires afin que l’occupation cesse et que l’espoir de vivre une vie de dignité et de liberté soit acquis. Il remplit ses responsabilités vis-à-vis des palestiniens qui ont voté pour eux et leur ont donné 2 tiers du parlement pour perpétuer la résistance et refuser la vie de prisonniers des ghettos israeliens que leur proposent le régime NAZIsraelien.

Relit l’article et comprend le et tu sauras comment il défend son peuple

Anonyme a dit…

Il ne fait plus de doute qu'Israël ne veut négocier avec personne, il veut des terres à coloniser (A-t-il seulement des frontières ?), du-t-il nettoyer toute les territoires occupés et tous le Proche-Orient... C'est un État en guerre perpétuel...Tout le reste du baratin pour endormir le chaland !