Le pouvoir nous veut triste…

Bien sûr il y a l’offensive terrestre à Gaza ; bien sûr, le nombre de martyrs a atteint 512, dont 87 enfants, et celui des blessés plus de 2.450 ; bien sûr, le territoire côtier de Gaza est coupé en deux ; bien sûr, dans les médias, plus qu'ailleurs, règne l’asymétrie la plus totale au détriment des Palestiniens…Tout cela nous ne l'oublions pas... Mais le pouvoir nous veut triste ! Et tristesse est petite soeur de résignation... Lui céderons-nous ? Paris, ce samedi, de la Place de la République aux environs de l’ambassade d'Israël, a salué, avec ses 40.000 manifestants, plus que dignement la résistance palestinienne, car être Palestinien et habiter les territoires occupés, c'est déjà résister, résistance, elle, qui a aujourd'hui 60 ans d'âge... C’était réjouissant à voir ces 40.000 Palestiniens, de cœur et d'adoption, dans les rues de Paris, qui arboraient le plus honorable des drapeaux qui soit... J’en sais quelque chose, j’en étais ! Le pouvoir nous veut triste, eh bien réjouissons-nous et remettons ça autant de fois qu'il le faudra... Nous sommes tous des Palestiniens !

video

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Aux démocrates de salon,

Ne vous étonnez pas si les mômes de Gaza qui subissent la barbarie d'aujourd'hui deviennent les terroristes de demain... Cessez de feindre de ne pas comprendre pourquoi tant de gens sur la Planète ne vous aiment pas,vous les devez à vos actes de lâcheté, de cynisme et d'hypocrisie... Et cessez surtout de vous présenter en donneur de leçon !