Jeune musulman, enfile ton béret...

Pour cette fin d’année, rien de tel qu’une énième polémique. Gageons que la petite phrase de Morano va faire jazzer dans les colonnes médiatiques et buzzer sur les écrans du Web. En plus, ce n’est pas une phrase volée par une caméra d’internaute mais bel et bien un extrait d’une réunion sur l’identité française, repris par tous les journaux de référence, de Libé au Monde en passant par Le Point, et bientôt sur la Toile et ailleurs où une saine colère risque de se propager mais faut-il se fâcher ou bien rire de cette phrase digne d’une farce de Marx, que ce soit Groucho ou Karl. Bravo Madame Morano, cette petite phrase est encore plus détonante de la blague de Hortefeux sur les Auvergnats.

Elle a osé mais c’est Nadine Morano et c’est à ça qu’on la reconnaît. Sacrée Nadine, qui se déhanche et danse un djerk endiablé pour détendre la morgue parlementaire dans les couloirs du palais Bourbon. Voilà une attitude toute nationale et très républicaine. Tout comme la république pilotée par l’UMP se chante en karaoké dans un clip détonnant d’une qualité esthétique et intellectuelle indéniable au point qu’on se demande quelle mouche a piqué l’ancien ministre Ferry pour qu’il juge celle prestation dégoulinante à dégueuler.

« Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers » (*), a expliqué la secrétaire d’Etat à un jeune homme qui l’interrogeait sur la compatibilité de l’islam avec la République.

Elle a raison Madame Morano, et d’ailleurs, le projet de loi sur la burka manque d’audace. Il faudra inclure dans ce texte le port de la casquette à l’envers, geste antirépublicain notoire qui devrait être sanctionné d’une amende de catégorie nationale. Dans la foulée, on interdira le port du sombrero, mais aussi du turban indien. Ici on est en France. Et on parle le Français. Les jeunes musulmans ne doivent pas parler verlan, même si c’est paraît-il explicitement écrit dans le Coran, tout comme le port de la casquette à l’envers. On aura noté la perspicacité de Mme Morano qui a dû étudier le Coran depuis sa plus tendre jeunesse. A ce compte-là, on demandera aux Rennais de ne pas parler breton, aux Bastiais d’éviter l’usage de la langue corse tandis qu’à Bayonne et Biarritz, le basque sera proscrit. C’est en français qu’on doit parler ! Bientôt, nous saluerons l’initiative d’Eric Raoult proposant à tous les jeunes de rapporter à la mairie une casquette pour recevoir en échange un béret qui est une marque d’intégration française et peut se porter à l’endroit comme à l’envers sans que cela ne choque personne.

Incroyable cette Nadine, elle nous fait replonger très loin, carrément dans la Troisième République, avec ses plus beaux fleurons intellectuels. Comme Barrès, symbole plus naturel en somme, que Jaurès. Quel signal plus fracassant de l’identité nationale que Charmes dans les Vosges, la ville natale de l’anti-dreyfusard Barrès. Une réunion sur l’identité française menée en présence du président de l’association des amis de Barrès, tout un symbole. Sur ce coup, l’UMP a franchi un pas de plus dans la stigmatisation d’une catégorie de jeunes que l’économie peine du reste à intégrer. Finalement, il y a encore plus dégueulant que ce clip et nous attendons la réaction de Luc Ferry. La fronde est partie, les braises sont chaudes, l’indignation généralisée va exploser, du NPA au PS en passant par le PC et les humoristes vont s’en donner à cœur joie. Cette petite phrase va être commentée on n’en doute pas.

Comme dirait Marx, le tragique des années Barrès est revenu dans la bouche de Nadine Morano sous forme d’une farce.

C’est bientôt Noël, pensez à offrir à vos invités une nouvelle spécialité, la dinde farceuse. Mais attention, à consommer avec quelques tranches de pain de campagne du terroir et surtout pas des blinis...


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir.
Excellent texte et vidéo.
Je me suis permis de piquer la vidéo sur mon blog, si vous ne voyez pas de pb.
merci
http://gilgamesch.blog.lemonde.fr/

Othello a dit…

Heureusement que le ridicule ne tue pas, il ferait une hécatombe en France... (lol)

Princesse de Clèves, islamogauchiste a dit…

Alhamdulillah, je suis végétarienne. Par conséquent, je ne peux - ni ne veux - goûter à cette dinde, fût-elle farceuse!
Mieux vaut de toute façon éviter d'empoisonner ses invités avec cette "nouvelle spécialité" - pas si neuve que ça quand on y pense - sauf si bien sûr on a Besson et Hortefeux à sa table! gnark gnark ; )

Farce et attrappe a dit…

Elle glougloute, elle se dandine, ça donne pas envie en effet...Mais il faut parfois faire des exceptions, Princesse de Clèves, lol !

Les dindes et les dindonnaux se mangent-ils entre? Oui, quand on connait leur passé : "De récentes recherches ont démontré que la dinde descend d'une petite espèce de dinosaure, probablement le Caudipteryx..."... Ne sous-estimons pas la dinde !

vincent a dit…

Vous avez de l'humour c'est bien; alors que tout le monde s'essayant aux sarcasmes nous livre sa morgue de blasé.
(les clips des partis politiques ont tjs été fades,cucul ou gnian-gnian; celui-ci n'est ni mieux ni pire)