Colonial, post-colonial etc...




Le paradigme colonial se conçoit comme suit : il s'agit d'une forme globale de pensée, qui dépasse largement l'ordre politique lié à la période historique du colonialisme. Son fondement, qui prend sa source en Europe, est la structuration du monde suivant une opposition binaire entre eux, les Autres, et nous, les Européens. L'opposition est matérialisée par une division géographique qui organise le monde en continents, dominés intellectuellement, militairement, économiquement et culturellement par l'Europe. L'Europe étant un continent à part, en surplomb et toujours au centre. L'altérité est déclinée suivant deux formes (la barbarie et la sauvagerie) et trois races (la noire, la jaune et la rouge). Ces tâches qui colorent le planisphère contribuent à objectiver la déshumanisation de l'Autre. Ce rapport à l'altérité élaboré à partir de la Renaissance (entre le XVe et XVIe siècle) renvoie à celui des Grecs Anciens, qui opposaient le monde civilisé, le leur, à celui des barbares, c'est-à-dire tous les autres. Cependant, la différence tient aux conséquences pratiques de l'opposition instaurée. Celle-ci est associée à une hiérarchie qui, plaçant les Européens au-dessus de tous les autres peuples, autorise les premiers à disposer selon leurs besoins du reste du monde, autrement dit, à avoir la haute main sur ses étendues et ses habitants...

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Désolé l'ami, mais ta brillante analyse en trois lignes s'effondre d'un coup si tu lis ceci:

http://www.express.co.uk/posts/view/85553/Muslim-schools-ban-our-culture

Bozo a dit…

A l'anonyme du dessus, petite facho analphabète, il se reconnaitra ...

Le tabloïd "daily express" comme référence, ça laisse songeur (lol)...

Cultive-toi un peu : « Le mariage de la raison et du cauchemar qui a dominé tout le XXe siècle a enfanté un monde toujours plus ambigu. Les spectres de technologies sinistres errent dans le paysage des communications et peuplent les rêvent qu'on achète. L'armement thermonucléaire et les réclames de boissons gazeuses coexistent dans un royaume aux lueurs criardes gouverné par la publicité, les pseudo événements, la science et la pornographie. Nos existences sont réglées sur les leitmotive jumeaux de ce siècle : le sexe et la paranoïa. » (J.G. Ballard)

bader a dit…

Merci pour la vidéo de Taubira, je note 2 éléments intéressants dans ces propos :

1) une rédéfinition de la laicité comme :
"la laicité ce n'est pas l'interdiction de votre religion, mais c'est l'espace publique où nous pouvons vivre ensemble quelque soit nos croyances ou nos non-croyances"
et non plus comme les laicards le souhaiterait :
"le banissement de la religion de la sphère publique" ce qui signifie en fait l'interdiction de la religion (en fait de l'Islam) de l'espace publique.

2) la dénonciation de la gestion coloniale des descendants d'immigrés colonisés :
"le caid dans la culture colonial était l'intermédiaire d'Etat qui était chargé de relayer la consigne d'Etat"

Et en reprenant ta grille d'analyse cher Bougnoulosophe, je vois dans la politique du Caid renient toute forme de citoyenneté ou d'autonomie aux citoyens français descendants d'immigrés colonisés (ex : femmes musulmanes).

Aujourd'hui les Caid sont des gens supposés parler au nom d'un groupe ethnico-social (les rouges), c'est :
- le CFCM (sorte d'Eglise sur le modèle catholique), chargé d'exercer une autorité morale islamo-républicaine sur les musulmans et musulmans présumés )
- Fadela Amara : Bey des quartiers populaires, représentant la doctrine d'Etat, tout en se plaçant du coté des quartiers
- NPNS et autres associations du même type : sont censés représentés les personnes de ces communautés victimes du barbarisme et de la sauvagerie de leur communauté et l'Etat est là pour les sauver de leur propre communauté (loi sur le voile islamique)

Anonyme a dit…

Et genre les Indigènes, ils font quoi, à part parler au nom des "Arabes, Musulmans et Nègres?"



Pour le texte sur le "paradigme colonial", j'ai envie de dire, c'est normal, non? Ce raisonnement est-t-il une spécificité Européenne? Comment est-il apparu?

Difficile de ne pas se croire supérieur, quand quelques centaines d'hommes faisaient tomber des Empires.

Bozo a dit…

Pour ceux qui doutent de la validité aujourd'hui du "paradigme colonial" lisez le message précédent c'est une parfaite illustration du propos (merci, ô anonyme !)

Anonyme a dit…

Hum, je me doutais que j'allais avoir ce genre de réaction...

Je veux bien reconnaitre que la dernière partie peut paraitre quelque peu maladroite, j'aurais peut-être du ajouter "à l'époque, comment ne pas se sentir supérieur", non pas dans un sens de justification/minimisation, de ce que les Européens ont pu faire à l'époque, mais de compréhension, des événements, qui ont conduit à ce sentiment de supériorité, qui n'est pas si vieux que ça, et même plutôt récent...

Et puis, n'y a-t-il pas un ensemble d'autres facteurs qu'une idéologie "suprémasiste"(que je pense être loin d'être spécifique aux Européens), démographiques, économiques, et "concurrentiels", qui expliquent la colonisation?