Les hyènes du PAF

Jean-Pierre Elkkabach : « D’habitude, Tsahal vise mieux … » (soyons professionnel, restons sportif !)

Frédéric Barreyre : « Cet après-midi, la trêve a été violée des deux côtés » (en toute logique, une « trêve unilatérale » ne se viole qu’unilatéralement !)

Marie Drucker : « Israël affirme ce soir qu’il n’y avait d’autre solution que la voie militaire. Israël qui a lancé ce matin des raids aériens massifs contre le Hamas à Gaza. » (ou de la doxa au réel !)

David Pujadas : « Les tirs de roquette sur les villages israéliens poussent le ministre de la défense Ehoud Barak à bombarder Gaza, ce qui n’est pas sans risque politique » ( journaliste un métier à risque !)

Jean-Pierre Pernaut : « Voilà. On reparlera du froid et de la neige tout à l’heure et on ira aussi se réchauffer [un sourire s’esquisse en promettant les alléchantes images] un petit peu comme tous les jours cette semaine à Tahiti. Venons-en maintenant à la situation toujours aussi préoccupante, très préoccupante, au Proche-Orient ». (Chaud effroi !)

Laurence Ferrari : « Est-ce qu’on peut dire que cette attaque qu’une école qui a fait 43 morts au moins parmi les civils palestiniens est la première grosse bavure de l’armée israélienne ? » (ou de l’importance de savoir baver au 20 heures...)

Harry Roselmack « Les frappes israéliennes se poursuivent, pour le cinquième jour, de même que les tirs de roquettes palestiniens sur le sol de l’Etat Hébreu. Ce matin une vingtaine d’engin ont explosé dans différentes localités israéliennes proches de la bande de Gaza. » ( de « l’équidistance » ou comment devenir un Salomon de l’horreur !)

Renaud Revel : « En interdisant les journalistes à pénétrer à Gaza, est-ce que vous ne prêtez pas le flanc à la propagande du Hamas , dans la mesure où si on va sur Internet aujourd’hui, internet regorge d’images effectivement des combats qui ont lieu en ce moment ? Et qui sont données notamment par le Hamas ? » ( le dire c'est le faire ou quand le propagandiste discourt sur la propagande...)

Voici un petit échantillon des manières de faire de la hasbara band qui sévit en France!

Inspiration

5 commentaires:

Marhoum a dit…

Aux premiers jours de l'agression, le présentateur de TF1 de l'édition dominicale, alors qu'il finissait son info, s'était soudain mélangé les pinceaux, ne sachant plus si le chef de l'Autorité Palestinienne à Ramallah, s'appelait Mahmoud Abbas ou Mahmoud Hamas! Il faut le faire.
Marhoum

Mohammed Said a dit…

Victimes contre victimes : les jités français équitables à Gaza ?
6 reportages contre 2. Mais...
http://www.arretsurimages.net/dossier.php?id=125

Partiaux ! Comme lors de chaque embrasement proche-oriental, les médias français sont accusés par les partisans de chaque camp de privilégier les victimes, et la version, du camp adverse.
Dans les faits, les victimes de chaque camp sont-elles présentées équitablement ? Comment les chaînes de télévision françaises traitent-elles le sujet sans être présentes à Gaza ?

Pour certains partisans de la politique israélienne, "les reportages télévisés (...) ont atteint un niveau sans précédent de manipulation coordonnée de l’opinion publique internationale" : "Les chaînes TV ne couvrent pas la bataille de Gaza; toutes les images qu’elles présentent (...) tournent autour d’un seul sujet: la situation humanitaire exécrable des civils à Gaza" écrit ainsi – comme lors de chaque embrasement israélo-palestinien – l'agence Metula News Agency (voir, sur le site de l'agence, l'article intitulé "Les médias ont choisi leur camp")...

Mohammed Said a dit…

Le seul média en france qui soit objectif, de qualité et pertinent c'est :

Les guignols de l'info sur canal +

Anonyme a dit…

En même temps, ce matin sur France Info (j'arrivais pas à capter Classic 21), ils ont bien parlé de l'histoire de ce médecin palestinien qui raconte en direct la mort de ses filles.

Mais qu'est ce que vous croyez, que Pujadas va brûler des drapeaux Israéliens en direct? Et toute façon quoiqu'ils fassent il y aura toujours une communauté pour crier au manque d'objectivité...

Anonyme a dit…

A l'anonyme

Et sur Fance info, on avait les images(pouf, pouf, pouf...)...

Quand on (le journaliste !)n'a pas accès à un territoire du fait de l'interdiction d'un des protagonistes qui se livre à un carnage en bonne et due forme et quand on diffuse exclusivement les informations provenant de ce protagoniste, parce que ce sont les seules disponibles sois disant, cela ne relève plus de la subjectivité, c'est de la complicité purement et simplement !