Nous sommes tous des Gazaouis

« Qui impose son récit hérite la terre du récit. » (Darwich)

Nous sommes tous des islamistes, des terroristes, des activistes, des exilés, des réfugiés, des déplacés, des sacrifiés, des méprisés, des humiliés, des dépouillés, des affamés, des mutilés, des exécutés, des assassinés, des embastillés, des encerclés, des emmurés, des enclavés, des étouffés, des oubliés, des égarés, des rescapés, des enragés, des possédés, des révoltés, des insurgés, des résistants, des partisans, des dissidents, des feddayin, des « shahid », des kamikazes… Nous sommes la non-résignation, par delà le désespoir et l'impuissance... Nous sommes la résistance malgré tout, le soulèvement par dessus tout, l'insurrection quoi qu'elle en coûte... Nous sommes la révolte des pierres comme bénédiction et l'Intifada pour création... Nous sommes le pied de nez à l'ordre du monde, le démenti à l'ordre des choses... Nous sommes tous des Gazaouis, tant qu’en nous subsistera un souffle de vie… Nous sommes tous des Gazaouis tant que nous resterons debout, droit comme un « i »... Nous sommes tous des Gazaouis !

5 commentaires:

thé a dit…

Oui, nous sommes tout cela

thé a dit…

qu'est-ce qu'un crime de guerre ?

cyclomal a dit…

Un gazaoui de plus. Puisse la paix finir par se poser sur les ennemis d'aujourd'hui.

De mémoire:

un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange

un jour de palme un jour de feuillages au front

un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront

un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon

BLAZ a dit…

le sursaut:intifaada


En attendant que Billy Jean surfe sur les vagues Hawaiennes,

que la godasse turque tronche le voleur de poules,

que le crabe au pince d'or expédient les babouches aux barbouzes,

que la blanche colombe
"Exilé sur le sol au milieu des huées,Ses ailes de géant l'empêchent de marcher",

que tout est gelé, notre époque, comme le coeur des hommes;

que les menteurs comme d'habitude étaient au pouvoir,

que "leurs images existantes ne prouvent que leurs mensonges existants"

que ma déshérance justifie ma désespérance;

C'EST LE FEU D'ARTIFICE A GAZA,

De moi à vous, les hommes ne valent pas plus que la corde de Baudelaire,

Quant à vous, les puissants, détrompez-vous, le talion de l'humiliation vaudra son talion d'agression;

Demande au malaise de la civilisation



Blougi boulga de Casimir,

Anonyme a dit…

mais ou sont les arabes heins
battez vous pour la paix pour vos terres ou est l'arabi saoudit ce pays de lache aux traité avec les etat unis defendez vos freres et soeurs qui eux ce battent chaque jour pour notre religion et notre terre
j'appel tous les musulmans a ce levées mains dans la mains et ce battre pour nos freres et soeur qui se fonds voleés leurs terres
mobilisons nous pour aider et vaincre ces traites