Zemmouritude

Par quelle magie, un Gobineau de plateau télé, un recalé de l’ENA, un pisse-copie du Figaro, un esprit fin de brasserie munichoise, un berbère honteux fait français par la grâce du décret Crémieux, un Jérémie de « tsunami migratoire » à venir, un Übermensch nain de la banlieue rouge, un guerrier pour de rire à la stature d’une crevette, un « intellectuel organique » des « petits blancs » sans organe, dont on devine toute la souffrance acnéique de l’adolescence, nous gratifie de son ubique et grotesque présence dans la sphère médiatique Française ? Il est la manifestation du « Racisme d’Etat » la plus achevée, qui permet de faire un état des lieux de la France d'aujourd’hui… Et bien n’en déplaise :

« Les « races » n'existent pas en elles-mêmes, mais en temps que catégories imaginaires historiquement construites. Les circonstances sociopolitiques donnent sens aux délimitations raciales. Le facteur mélanique est fait de nature, mais son interprétation a été un fait de culture. Les catégories raciales ont varié selon les moments et les lieux, en fonction de différents besoins politiques et sociaux qui avaient tous traits à l’exercice de relations de pouvoir. Car il ne va pas de soi que la couleur de la peau, en particulier, puisse être un marqueur social. Ce fait est le produit de circonstances historiques particulières et réversibles. Il est d’ailleurs souhaitable qu’un jour la couleur de peau n’ait pas plus de signification sociale que la couleur des yeux ou des cheveux. On n’en est pas là, tant il est vrai que les distinctions raciales sont très profondément ancrées dans les imaginaires des hommes, et qu’elles ont fondé, en proportions variées mais sans jamais être absentes, les rapports qu’ils entretiennent entre eux… » (Pap Ndiaye, La Condition noire)

Comptez sur nous pour déconstruire tout ça, à coup de marteau s’il le faut, pour franchir toutes les limites implicites, car nous sommes plus agiles qu’un mouflon, pour empêcher que l’exercice du pouvoir se fasse à nos dépends, car notre puissance de nuisance est infinie, pour renverser vos évidences, pour brouiller vos significations tendancieuses, car jamais nous ne cesserons de nuire à votre bêtise, pour hanter vos imaginaires de nos identités monstrueuses, vous rappelant à l’ordre complexe du monde, pour rendre coup pour coup, suivant la règle immémoriale du dent pour dent, car nous nous sommes construits dans la résistance, elle fait partie intégrante de nous… A bon entendeur. Il va falloir nous calculer. Comptez avec nous !

2 commentaires:

Vincent a dit…

Votre premier paragraphe a su trouver les mots justes pour décrire ce sinistre personnage, aussi futile qu'irritant.
Merci

Anonyme a dit…

Par contre Zemmour était plutôt excellent en face de BHL chez Ruqier le 13 février même si Zemmour n'est pas du tout une personne dont je cautionnerais les propos qu'il tient habituellement tant il est imbu de lui-même!