Quand les petits "nazis juifs" de la LDJ font dans l'autodafé sans feu...

Hier, d'après l'AFP, "Peu après 14h00, un groupe de cinq hommes cagoulés en jogging sombre sont entrés en courant dans la librairie, armés de bouteilles d'huile et de bâtons"

D'après le communiqué de la Librairie, elle-même, deux libraires étaient présentes dans la boutique, ainsi que deux ou trois clients. Après les avoir bousculés, les agresseurs ont cassé la caisse, détruit les ordinateurs, jeté les livres à terre et les ont arrosés d'huile (?).

Les gros bras à petite cervelle auraient déclaré, pendant leur opération, appartenir à la Ligue de Défense Juive. la LDJ a depuis démenti l'assertion...

Tant le Figaro que l'AFP évoquent, en parlant de Résistances, "une librairie pro-palestinienne", ce discours, ces paroles ne sont pas fortuites, elles sont pleines de sous-entendus... Eh bien démontons les.

Pour l'extrémisme de cette librairie, explorons son site:

La Librairie Résistances, espace privé et totalement indépendant, spécialisée dans l’histoire des mouvements de libération et de tous les combats pour la dignité humaine à travers le monde, est un espace qui traduit la volonté de dire :

- NON au « choc des civilisations », aux divisions ethniques, au colonialisme et au racisme

- OUI au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, à la justice et à la solidarité, à la résistance contre toutes les formes d’oppression, notamment celle subie depuis des décennies par le peuple palestinien.

La Palestine occupée est en effet l’un des symboles les plus criants à la surface de la planète de la négation du droit international et des droits de l’homme, auxquels se substitue la loi du plus fort. Une situation très dangereuse que nous souhaitons changer avec tous ceux qui font le pari de l’humanité contre la barbarie.

La culture est une force qui doit nous aider à le gagner.

Algérie, Vietnam, Afrique du Sud, lutte contre le fascisme... Palestine, Irak, lutte contre l’exclusion... Les nombreux combats menés à travers le monde, hier comme aujourd’hui, sont riches d’enseignements. Ils permettent de comprendre tout ce qui nous rapproche, les liens qui unissent les citoyens du monde entier, les différentes cultures et civilisations.

Dans un monde où l’information objective est une denrée de plus en plus rare, la Librairie Résistances, espace privé et totalement indépendant, offre à chacun la possibilité de juger en fonction des faits.

Voilà pour l'extrêmisme de ces compagons de route du terrorisme !

On est étonné du silence politico-médiatique qui accompagne cette agression. Et en même temps pas tant que ça, tant l'impunité du groupuscule est connue... Mais à quoi jouent-ils ?

Mise à part la réaction de Hervé Morel (Secrétaire Départemental Verts Paris) :


Attaquer les livres, c’est attaquer la démocratie.

J’exprime ma profonde indignation contre l’agression subie par la librairie "Résistances" dans le 17° arrondissement.

Attaquer une librairie et détruire des livres, c’est un crime contre l’intelligence, contre la liberté, contre la pensée.

On ne peut tolérer que des brutes essaient d’imposer leur haine et leur violence à Paris, ni ailleurs.

La police doit mettre en œuvre, au plus tôt, tous les moyens pour retrouver les coupables.

Nous appelons tous les démocrates, personnalités, associations, partis, citoyens et tous les amis de la liberté à manifester leur soutien à la librairie saccagée.


Cette déclaration est restée lettre morte dans le monde politique, si au diner du CRIF, ils font le plein, cela ne se boucule pas pour dénoncer ces agissements...

Et à l'exception notable du NPA:

Ca suffit comme ça !

Vendredi 3 juillet, la Librairie Résistances, située dans le Dix-septième arrondissement à Paris,
a été attaquée et saccagée par des nervis de l’extrême-droite pro-israélienne

La Librairie Résistances, connue pour son engagement en soutien au peuple palestinien et, au-delà, aux luttes des peuples du tiers-monde, a été aujourd’hui la cible de la violence des groupes ultra sionistes, au premier lieu desquels la Ligue de défense juive (LDJ).


Interdite même en Israël et aux Etats-Unis pour son caractère raciste et fascisant, la LDJ reste tolérée en France par les autorités, alors même que depuis plusieurs années, elle a été impliquée dans de nombreuses opérations de ratonnades de militants et de sympathisants de la cause palestinienne, la dernière en date étant l’attaque de la Mairie de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, à l’occasion du cérémonie municipale faisant d’un dirigeant palestinien, Marwan Barghouti, un citoyen d’honneur de la ville.

Les agissements fascisants de la LDJ et des groupes de l’extrême-droite sioniste n’ont que trop
duré. Le NPA exprime aujourd’hui sa totale solidarité avec la Librairie Résistances, et demande fermement l’interdiction de la Ligue de défense juive, et la traduction en Justice de ses nervis.

Le NPA participera mercredi 8 juillet 2009 au rassemblement unitaire devant la librairie Résistances à partir de 18h30
.

Et celle du PCF :

Le Parti communiste français condamne avec la plus grande énergie l’attaque intolérable de la Librairie « Résistances » à Paris par le groupuscule d’extrême-droite « Ligue de défense juive » connue pour ses actions commando et ses violences racistes. Ce mouvement qui trouve ses racines idéologiques dans les organisations extrémistes, ultra-nationalistes israéliennes, revendique le transfert ou l’expulsion des Palestiniens.

Mais n'en déplaise aux petits nazillons incendiaires, renégats de toute l'Histoire du peuple juif !, la librairie Résistances, qui porte bien son nom, était ouverte aujourd'hui, grâce aux voisins et aux amis de la librairie qui ont apporté leur aide... Ce n'est pas un hasard si l''une des plus grandes figures de la résistance palestinienne était un poète... Résistance !

Rassemblement mercredi 8 juillet 2009 à partir de 18 heures 30 devant la librairie Resistances 4, Villa Compoint 75017 Paris M° Guy Môquet (ou Brochant). Exigeons la dissolution de La LDJ !

18 commentaires:

Anonyme a dit…

1°La LDJ n'a pas le droit de parler "au nom du peuple juif" et ceux qui condamnent ses exactions feraient bien eux aussi de ne pas utiliser d'arguments de ce genre. Ce n'est parce qu'un Juif met le feu à une librairie même pro-palestinienne ou arrache un olivier en Palestine qu'il est un renégat. Il n'y a pas d'essence juive pure et parfaite. Celui qui se conduirait "bien" et penserait "comme il faut" serait un "bon" Juif et celui qui en ferait autrement un "mauvais"? Ce serait du racisme à rebours. A la droite de la communauté juive, on joue au même sport débile. Celui qui ne soutient pas Israël est aussi un "renégat". Tout cela n'a aucun sens. Il s'agit de politique pas d'identité.
2° Puisqu'il s'agit de politique et pas de procès staliniens ou d'inquisition, les brutes épaisses de la LDJ sont des sionistes d'extrême-droite mais pas des "nazis". Le fait de les nommer ainsi (si c'est sur base de leurs méthodes, alors les casseurs de banlieues sont aussi des "nazis") tient de ce mic-mac idéologique où il faut absolument que les victimes (symboliques) du génocide nazi soient équivalentes à leurs bourreaux - de manière à ce qu'elles n'apparaissent plus précisément comme des victimes et que d'autres catégories de prétendants puissent prendre leur place. Il y a pourtant suffisamment d'autres adjectifs pour qualifier la conduite de la LDJ. Ce choix n'est donc pas "innocent". Et comme malgré sa connerie politique, la LDJ est composée de Juifs, l'occasion symbolique se présente de "nazifier" à toutes berzingues.

Bozo a dit…

Dis moi l’anonyme tu m’as l’air balaise dans l’art de noyer le poisson…Le terme « renégat » dont tu te fais les gorges chaudes n’est qu’une figure de rhétorique, un métaphore ni plus ni moins…

Mais si tu te sens en forme pour la sémiotique : Parle moi donc du terme « nazislamiste » de son sens et de ceux qui l’emploient, parle moi aussi de ceux qui voudraient bien faire « des protocoles » un livre arabe et faire du monde arabo-musulman le centre de gravité de l’antisémitisme intergalactique, parle moi aussi de ceux qui nous inventent tous les jours que dieu fait un nouvel « islam des lumières »…

Pour ce qui est des typologies, il en une bien plus pertinente que ce fort vulgaire "bon ou mauvais juif", cette typologie on la doit à Hannah Arendt, il s’agit de juif « parvenu ou paria conscient ». J’ai comme dans l’idée qu’entre les deux ton cœur balance, tandis que ta raison t’a fait opter pour « parvenu « (lol) !

P.S. : Pour ta gouverne, un des gestionnaires de la Librairie est d’origine juive…

Anonyme a dit…

"Origine juive", voilà qui est diantrement pertinent! Serait-ce un "bon" Juif (ou "d'origine")? C'est bien la preuve qu'il s'agit de politique. Cessons d'ethniciser. Sinon que dirait-on s'il n'y avait pas de Juif ("d'origine") dans le personnel de cette librairie..?
Sinon le procédé habituel de B., renvoyer la balle vers d'autres questions, pas nécessairement mauvaises en soi, mais qui ont l'insigne avantage de détourner la conversation.
A part ça, le dernier coin du monde où l'on vend, achète, lit et croit les "protocoles", c'est dans le monde dit arabo-musulman. C'est un élément de fait objectif. Le reste relève du délire islamophobe.
Il ne faut pas décontextualiser Arendt. "Paria" et "parvenu" sont des figures symboliques et quasi-sociologiques du temps de l'émancipation-assimilation-révolution.
Quant à m'imputer l'envie d'être ceci ou cela, ça ne vole pas très haut.

Bozo a dit…

Mis à part tes obsessions maladives qui confinent à la paranoïa et tes bobards médiatiques que tu présentes comme des faits indubitables rien n'est important, mon cher anonyme... Le malheur c’est que les faits sont têtus, Auschwitz est géographiquement situé…Tu es une caricature (antisémite ?) de juif plus ou moins honteux…Tu habites un univers grotesques qui se divise en antisémite et non antisémite, tu es la pauvreté intellectuelle faite homme !
Tu serais doté d’un minimum d’intelligence, tu interrogerais tes « amis philosémites » et leur si louche sollicitude, car là se situe le vrai « nouvel antisémitisme »… Mais pour cela , il faut comprendre , ce que le mot « dialectique » veut dire !

M.M. a dit…

A l'anonyme parano et maso de service, tu pourrais pas nous faire des vacances? M.M.

Anonyme a dit…

On croit (on fait mine en fait, on sait où l'on est) qu'on discute, qu'on échange des arguments avec des gens de bonne foi. Mais non, la psychologie de cuisine et l'insulte sont de retour dès que le manque d'arguments se fait sentir. Ce n'est pas d'un débat qu'on veut ici mais d'un défouloir à sens unique.
Qu'Auschwitz soit là où il est et pas dans le monde arabe n'exclut pas en soi l'existence d'un antisémitisme dans ce monde arabe. Cet argument "géographique" est idiot. Et évidemment cela ne signifie pas a contrario que l'antisémitisme dans le monde arabo-musulman a produit ou produira un nouvel Auschwitz (il faut tout dire mais est-ce que cela sert à quelque chose face à tant de mauvaise foi?) Quand on discute d'antisémitisme et oui, l'univers se divise entre antisémites et pas antisémites. Il y aurait une zone intermédiaire? Des demi? "Juif honteux"...? Manifestement, B. a en stock un ensemble disparate de "concepts" incompris et les ressort à tout hasard et hors de propos. Un "Juif honteux" a honte d'être juif. A-t-il été seulement question de cela ici? Non, bien sûr. Quand on pense que B. cite Arendt. La pauvre! Quant à M.M. qu'il prenne des vacances si son cerveau ne supporte pas la contradiction. Ce qui lui permettra peut-être de réfléchir à des arguments de fond bien qu'il soit à craindre qu'il en profite pour relire la "psychologie de cuisine en une leçon et demi".

Bozo a dit…

Épargne-nous ton discours sur la mauvaise foi, car chez toi elle est infinie…Depuis le début, tu es parti à la recherche de l’antisémitisme, ton grand Graal, ta Moby Dick à toi, pauvre Capitaine Achab ! Méfie-toi , il a mal fini…

Pour ce qui est des concepts mal compris et de la « bonne » lecture d’ Arendt, j’ai bien peur que ce soit toi le cocu ! Parmi les impensés du sionisme, il y a le fait que les initiateurs du projet, notamment Hertzl, il y a un bon nombre de juifs pratiquant la « haine de soi », des juifs qui frisaient l’antisémitisme, hé oui ! Si tu avais lu Arendt convenablement, tu saurais que la caractéristique de la « personnalité juive » européenne depuis l’« émancipation » des juifs, ce fut l’ambivalence et le sentiment de culpabilité qui lui fait suite ! Que les cons « philosémites » , tes amis, ont appelé complexité de l’âme… Il y a de merveilleuses pages de Proust sur la question !

La même Arendt a parlé de « l’Histoire lacrymale » des juifs, pour ta part, pauvre de toi, tu n’en es pas sorti, il n’est qu’à écouter ton refrain : « antisémite, antisémite, antisémite, antisémite… ». Sais-tu qu’il y a des gens sur la planète qui ne savent même pas que les juifs existent, ils s‘en fichent royalement… Et qui leur en voudrait, sinon toi. Pour un obsessionnel comme toi, bien sûr, ce sont sans doute des antisémite par défaut !

Anonyme a dit…

Vous imaginez que pour l'anonyme arrogant et fort en gueule, grand défenseur des juifs, qui, aujourd'hui, n'ont jamais été en danger, au grand jamais..., il n'est même pas question qu'il évoque cette jeune égyptienne poignardée, victime de son voile... N'y pensez pas, elle n'a que ce qu'elle mérite, au fond, une djihadiste en puissance !

Anonyme a dit…

Ajoutons au registre le procès d'intention. Ca ne coûte rien après tout. C'est pathétique. Vous avez réellement un problème avec la "question" juive. Pour ce qui est de "l'histoire lacrymale" (est-ce que cela annule le génocide nazi et les massacres de la guerre civile russe pour ne parler que du XXè siècle?), ce n'est pas du Arendt mais du Baron.
Voilà aussi qu'on ressort la "haine de soi", c'est assez comique dans la mesure où cela fait plutôt partie du discours sioniste à l'encontre des Juifs non sionistes. De toute façon, comme cela n'a rien à voir avec les dérapages scripturaux que je dénonçais, c'est juste de l'étalage de confiture. Il ne suffit pas de citer, il faut citer à bon escient.
Tout cela confirme par ailleurs ma première lecture. Le contradicteur est traité de sioniste et renvoyé aux "impensés" du sionisme et compagnie. Parce que bien entendu, il est "sioniste" donc "antisémite" ; c'est le génie pervers de l'antisionisme contemporain d'avoir réussi à se faire croire que les vrais antisémites, ce sont les "sionistes".. qui ont vraiment tous les défauts et cette qualité immense d'innocenter par ricochet les vrais antisémites (les Dieudonné, Gouasmi, Faurisson, Soral et compagnie parmi tant d'autres qui, en effet, ne mettent pas "ne danger" les Juifs d'Europe - ceci dit, ils aimeraient bien).
Le sionisme est un produit de la modernité et cette modernité n'est pas "nette" - elle a produit le racisme, l'antisémitisme, le colonialisme, l'impérialisme (voir Arendt qui relie le tout). Il est donc porteur des mêmes "tares" mais elles ne font pas son essence. Et surtout, tout "haineux de soi" que l'étaient certains sionistes c'était dans le dépassement de cette "haine", qui n'était que le résultat intégré du regard et de l'attitude de la société sur les Juifs et dans l'intention de "sauver" les Juifs de cette situation délétère (sur le dos des Palestiniens - pas encore cristallisé en peuple au XIXè - je précise ceci pour éviter qu'on me fasse le procès d'intention d'oublier les victimes de cette idéologie). Les antisémites voulaient et veulent "enfoncer" les Juifs, les sionistes, à tort ou à raison, veulent les sauver. Ce qui fait une certaine différence, que refusera, je n'en doute pas, de voir notre spécialiste ès judaïsme, un certain B. D'ici à ce qu'il accuse les sionistes d'avoir comploter avec les nazis le génocide des Juifs.. tellement irréels ces sionistes qu'ils ne sont même plus juifs. A se demander où sont passés ces Juifs qu'il préfère ne pas voir.
Tiens, il n'y aurait pas d'antisémites mais bien des philosémites. Et ils seraient mes amis. Un argument convaincant. Je m'incline devant cette prouesse et je prends congé.

Bozo a dit…

Prenez congé, vous faite bien, vous en avez bien besoin mon anonyme… Il n’est qu’à lire votre belle confiote pour s’en convaincre… J’avais cru comprendre que la pensée « dialectique » vous échappait, mais ce brouet gélatineux me fait croire que vous portez haut votre « belgitude », ce que vous nous servez là ce n’est pas de la pensée c’est du marécage !

C’est dommage, il y aurait tant de choses à étudier, notamment la trouble fascination du « mythe de l’Aryen » en Israël, ambivalence des ambivalence, un grand moment de franche rigolade en perspective…


P.S. : un peu d’érudition dans un monde d’à peu près, si ce n’est pas Arendt qui a créé le concept de « haine de soi » c’est elle qui l’a pourtant familiarisée, les crétins de sionistes viennent bien après, hé oui…

M.M. a dit…

A la grande truffe énervée, va te faire cuire un oeuf. Tu fais honte aux juifs! M.M.

Anonyme a dit…

"Les antisémites voulaient et veulent "enfoncer" les Juifs, les sionistes, à tort ou à raison, veulent les sauver."

En voilà une belle alternative, la messe est dite, alléluia !

On sait comment les sionistes antisémites, volens nolens, ont "dépassé" leur antisémitisme,et de bien belle manière, ce fut à Auschwitz, ce grand massacre ce fut leur grand banco !Pour s'en convaincre , il n'est qu'à songer à ce grand sioniste oublié que fut Eichmann... Eichmann sioniste ce n'est pas un hasard...

Akiva a dit…

Espèce de salopard de révisionniste antisémite!

Bozo a dit…

Akiva, c'est scout ça ?
La LDJ, scout de la bêtise et du néant !

M.M. a dit…

Elle est vraiment malade la truffe, son cas est à désespérer. M.M.

pièce détachée a dit…

Tiens... ce billet me rappelle fortement un truc que j'ai lu le 4 juillet dans un escalier...

Anonyme a dit…

"L'original dont les imitateurs sont meilleurs n'en est pas un..." (Karl Kraus)

pièce détachée a dit…

«À ce moment-là, nous pourrons nous demander si nous ne voulons pas nous frotter les yeux pour en évacuer le sommeil de cette dernière nuit et, en jetant un regard sur la nature, nous assurer de ce que nous étions autrefois, avant que le diable ne nous emporte.» — Karl Kraus.