Ma BHL parano




« Cher Bernard, cher Henri, cher Lévy. Trois personnes en un seul dieu : ce mystère de De trinitate, tu en es l’illustration cathodique. Pourquoi relever, te reprocher tes reniements, toi qui est, mieux qu’une girouette, une véritable rose des vents à toi tout seul ? Hauteur de l’infatuation, largeur de la surface médiatique, profondeur dans la pose pour photographe ; constance dans l’inconsistance, dogmatismes alternés, tes prises de décisions se succèdent et se contredisent… » « Ton agitation interlope ne cesse de transiter entre les deux formes de reniement, de gauche et de droite. Le chantage à l’antisémitisme, au fascisme, ne t’a servi qu’à restaurer, comme seul rempart contre les mauvais instincts des foules, la théologie la plus répressive. Inventeur du « retour au sacré » par utilitarisme, aimable Torquemada d’une inquisition de théâtre, belle âme de troc et de trucs, ton périple patine dans le lac gelé des illusions perdues en arabesque imprévisible. » « Drogué aux médias, à la popularité, tu ne tiens qu’à l’applaudimètre. Ton existence morale, chevalier du vide, révèle l’inexistence, sous l’armure, des croisés de notre génération blanche. Et cette inexistence est inscrite en tes initiales, BHL. Tu n'as même pas de nom à toi, rien qu'un sigle, comme RATP, ou SNCF. » (Guy Hocquenghem)

9 commentaires:

M.M. a dit…

Le mari de la coiffeuse vous parle. That's All Folks! M.M.

Anonyme a dit…

Vous êtes un site que j'apprécie depuis longtemps. Même si BHL est un bouffon, je suis désolé que vous tombiez dans ce genre de gag grotesque. Je sais que la tentation est énorme mais de grâce évitez de sombrer dans ce genre de clownerie. Il y va de votre crédibilité.
Il s'agit de débattre sur les idées, pas de réinventer video-gag.
Merci

leboutte a dit…

Restons simples, consultateur anonyme !

Pour une parano, c'est une belle parano, tellement possible! Un BHL à peine transformé, juste vu par le judas de la porte de l'appart avant que l'enfer ne se déchaîne, et une France Inter toute véridique !

En même temps, ou juste, une rêverie sur ce mythique morceau du mythique guitariste.

Alors... Que celui qui rêve d'un monde meilleur et n'a jamais cauchemardé jette la première pierre!

Et que celui qui ne connaît que les calculs froids de la raison aille voir ailleurs.

Le blog du bougnoulosophe monte ne puissance, c'est du moins mon avis, et à juste titre, c'est encore ce que je me souffle à l'oreille.

L'Ecclésiaste a dit…

Tout ce qui a à dire sur BHL a été dit, et de nombreuse fois, depuis près de 20 ans (Deleuze, Hocquenghem, Bourdieu, Halimi…), son imposture, son opportunisme, sa vacuité, son « système », son sionisme honteux… , tout cela est connu et archi connu. Mais rien n’y fait, il est là, il trône… Jusqu’ici la seule action qui a eut un effet sur cette magnifique nullité ce fut l’entartage à répétition réalisé par Noel Godin, ce n’est pas un hasard… Comme l’observait Hocquenghem, BHL ce n’est ni un philosophe ni un homme, c’est un « logo », un concept publicitaire, tout est en surface, tout est dans le vernis, tout est dans l’image… C’est donc l’IMAGE qui doit être ébréchée pour faire mouche, ni plus ni moins ! Elle doit devenir insupportable à quiconque … Le Bougnoulosophe s’y attèle !

Anonyme a dit…

@ l'anonyme,

Si vous n'appréciez pas, c'est parce que vous ne connaissez:

- Ni l'effet du LSD et de "l'acide"

- Ni Jimmi Hendrick et woodstock...

- Et vous ne connaissez pas plus l'hymne nationale américaine (que la guerre du Vietnam évoquée par les rifs de guitare...)

Cultivez-vous...

M.M. a dit…

Cultivez-vous...

A dit le Monsieur, cultivez-vous... au chanvre."The husband of the hairdresser has still struck!" M.M.

cloclo a dit…

BHL serait ridicule même en récitant la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Il n'empêche qu'il a raison, abstraction faite de son personnage qui sert de repoussoir aux causes les plus nobles.

Anonyme a dit…

Qu'est-ce qu'on se marre ... quand même, c'est pourtant pas gentil !
Ah ben ils sont trois c'est pour ça !
J'arrive pas à m'en remettre !

Anonyme a dit…

En effet, on ne réfute pas un LOGO...