Quel effet ça fait ?

«Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique » (Debord, Commentaires sur la société du Spectacle)

Quel effet ça fait de tenir le rôle de l’indispensable infâme et répugnant saligaud honte du genre humain qu’on signale partout au long des siècles? Quel effet ça fait d'être livré à la vindicte populaire, du Figaro à Libé, de TF1 à Arte ? Quel effet ça fait d’être le lampiste par qui vient le scandale ? Quel effet ça fait d’être à la Une du 20 heure quand on a pas la télé? Quel effet ça fait d’être le bouc émissaire des temps difficiles qui s’annoncent ? Et qui n'en sont qu'à l'annonce... Quel effet ça fait d'être le Ben Laden des pauvres en esprit ? Quel effet ça fait d'être soupçonné d'avoir installé des madrassas bakouninistes dans la campagne française ? Quel effet ça fait d'être des djihadistes du caténaire? Quel effet ça fait de se voir reprocher la lecture d’un Coran néo-luddite édité par La Fabrique ? Quel effet ça fait d' appartenir à la fraction d'Al Qaida du plateau de Millevaches ? Quel effet ça fait d’être bombardé ennemi public numéro un, dans une société où « publique » n'est plus qu'un mot ? Quel effet ça fait d'être un Mesrine de TGV en classe économique, encore vivant ? Quel effet ça fait d’être la cinquième colonne d’une société disciplinaire et de contrôle, qui ne sait plus quoi inventer pour camoufler son incompétence ? Quel effet ça fait d’être le faire-valoir d’un système, qui n’a plus que ses ennemis pour légitimer son existence? Quel effet ça fait d’être la pièce d’un dispositif qui vous dépasse ? Quel effet ça fait, pour des post-situs, de devenir les starlettes involontaires du Spectacle ? Quel effet ça fait d’être la chair à canon de la Fabrique du consentement ? Quel effet ça fait de voir passer l'axe du mal à travers la raie de son cul ? Quel effet ça fait d’être le vilain d’un nanard hollywoodien dans sa version cheap et françaouie ? Quel effet ça fait d'être fait de la matière dont sont fait les songes médiatiques ? Quel effet ça fait d'être le l'anti-héros d'une histoire grotesque où le délire y dispute à la bêtise... ? Quel effet ça fait d’être l’illustration contemporaine du« plus c’est gros plus ça passe», cher à Goebbels, qui lui-même l'avait pompé à Barnum? Quel effet ça fait de prendre des coups sans jamais pouvoir les rendre? Eh bien bienvenu au club, messieurs les «anarcho-autonomistes » présumés ! Depuis 2001, c'est le sort des musulmans d'Europe, comment vous ne le saviez pas... « Cellule invisible » ou « minorité visible », quel effet ça fait d'être instrumentalisé, quand on est l'objet de l' instrumentalisation ?


2 commentaires:

anarced a dit…

Je réagis sue la conclusion que les musulmans de France souffre bien plus et depuis bien plus longtemps et donc, même si ce n'est pas dit explicitement, que ce qui se passe dans cette histoire est finalement relativement anodin.

Contrairement à l'Islam, le concept d'anarcho-autonomie est une invention de la police pour stigmatiser une partie de la population et non un mouvement qui s'est construit autour d'une identité qu'il aurait lui-même défini. C'est donc un concept qui est à rapprocher de celui du judéo-bolchévisme, à croire que les mots composés ont cette vertu de susciter l'imagination cauchemardesque des populations selon le pouvoir.

Une autre différence avec l'Islam est qu'il n'a jamais été question pour le gouvernement de créer une anarcho-autonomie de France.

Les choses sont donc différentes.

Anonyme a dit…

Connaissez-vous "l'islam imaginaire" ? Connaissez-vous les islamo-fascistes ? Savez-vous ce qu'est l'"Eurabia"? Avez-vous lu "clash of civilisation" d'Huntington (bon dieu que c'est mal écrit...)? Ce sont aussi des inventions de flics, si ce n'est que ceux-là se sont des flics de la pensée ! ça ne change rien pour ceux qui meurent des conséquences de si belles "pensées"...